Communiqué de Mauritius Telecom

  • Posted 17 Oct 2019
Communiqué de Mauritius Telecom

Nous avons pris note avec beaucoup de préoccupation d'un article intitulé « MARSgate - où sont passés les Rs800 millions ? » diffusé par Samedi Plus le 15 octobre 2019 et d'un autre article intitulé « MARSgate : Comment un projet devant coûter Rs 800 millions passe à Rs 1,6 milliard » diffusé sur le site web de Top FM le 16 octobre 2019. Ces  allégations à l'encontre de Mauritius Telecom concernant le contrat alloué à Mauritius Telecom pour le câble MARS (Mauritius and Rodrigues Submarine cable), sont fausses, non-fondées, hautement préjudiciables et ont uniquement pour but de nuire à Mauritius Telecom, ses directeurs, son CEO et ses employés.  

Mauritius Telecom n'a à aucun moment été contacté par Samedi Plus ou Top FM avant la diffusion de ces articles. Les faits peuvent facilement être vérifiés car ce contrat est du domaine public.

La Rodrigues Regional Assembly, à travers le Central Procurement Board, a lancé un appel d'offres le 10 avril 2017 pour la fourniture de bande passante et de connectivité Internet à travers un câble sous-marin de fibre optique. A notre connaissance, il y a eu 3 soumissionnaires pour ce projet incluant Mauritius Telecom. Mauritius Telecom a soumis son offre le 30 juin 2017. Par la suite, la Rodrigues Regional Assembly a informé Mauritius Telecom que son offre en date du 30 juin 2017, étant la meilleure offre, a été acceptée.

Le montant de l'offre de Mauritius Telecom, déposée le 30 juin 2017, est de USD 44,784,694 (excluant la TVA), c'est-à-dire approximativement Rs1,6 milliard sur une période de 20 ans.

Nous tenons à préciser que les partenaires de MT pour ce projet sont PCCW Global et Huawei Marine. En aucun cas, IOX n'a été le partenaire de MT dans ce projet. Au contraire, à notre connaissance, IOX était un des soumissionnaires à l'appel d'offres du 10 avril 2017.

Compte tenu des allégations graves, fausses et hautement préjudiciables, faites dans les articles de Samedi Plus et de Top FM, Mauritius Telecom a référé ces allégations à ses conseillers légaux pour toute action jugée utile.

Port Louis Le 16 octobre 2019