Mauritius Institute of Directors : huit nouveaux directeurs élus

  • Posted 07 Dec 2017
Mauritius Institute of Directors : huit nouveaux directeurs élus

Revenir sur le travail réalisé durant l'année, mais aussi procéder à l'élection de ses nouveaux directeurs. Tel était l'ordre du jour lors de l'Annual Members Meeting du Mauritius Institute of DIrectors (MIoD) qui s'est tenu mardi, à Ebène. Onze directeurs, dont huit nouveaux, ont ainsi été élus par les membres de l'association. L'organisme a également annoncé la nomination d'Isabelle François-Gopal au poste de Manager par interim du MIoD, en attendant le recrutement d'un nouveau CEO. Cet événement annuel a aussi été l'occasion pour le MIoD d'organiser une table ronde afin de mieux expliquer le nouveau Code de bonne gouvernance.

Trois anciens directeurs du MIoD ont été reconduits à leurs postes. Ils sont Aisha Allee, Olivier Decotter et Neemalen Gopal. Les nouveaux directeurs sont, eux, Sanjiv Bhasin - CEO d'AfrAsia Bank, Gyaneshwarnath (Gary) Gowrea - Managing Director de Taxand (Mauritius) Ltd, Guillaume Hugnin - Group Export Manager de Eclosia Group, Linda Mamet - Directrice du Regional Training Centre, Roshan Ramoly - Directeur de LinearArc Solutions, Christine Sauzier - Head of Legal Affairs de Ciel Group, Jozef Tournel - Managing Partner d'EMA Partners Mauritius, et Nathalie Venis - Head of Downstream & Storage chez Petredec.

Lors de son allocution, Heba Capdevila-Jangeerkhan, Présidente sortante du MIoD, a tenu à remercier tous les membres de l'organisme pour leur engagement et leur soutien pendant cette année charnière. « Le moment clé de 2017 a incontestablement été l'adoption du nouveau Code de bonne gouvernance. Je tiens d'ailleurs à souligner que Maurice est le deuxième pays, après l'Afrique du Sud, à opter pour une approche de 'apply and explain', qui a pour but d'assurer une mise en pratique rapide et efficace du code par toutes les parties prenantes. »

C'est d'ailleurs dans cet esprit que le MIoD avait organisé hier une table ronde animée par Pierre Dinan, Aruna Radhakeesoon, Christian Angseesing, Aisha Timol et Matthew Lamport sur les défis liés à la mise en oeuvre du nouveau Code de bonne gouvernance.  Lors des échanges, les panélistes ont mis l'accent sur plusieurs thèmes, dont la méthodologie à adopter pour mettre en pratique le Code, ou encore le rôle essentiel que le Company Secretary est appelé à jouer lors de cet exercice.

« Le MIoD va continuer sur cette lancée en organisant des séminaires et ateliers de travails visant à mieux expliquer les 8 principes clés du Code. Ce travail se poursuivra sur les prochaines années à travers une approche collaborative reposant sur la mise en place de formations avec des institutions telles que la FSC, la MCCI, la BoM, Business Mauritius et l'ICAC », a fait ressortir Heba Capdevila Jangeerkhan. Elle a également ajouté que le MIoD continuera ses efforts pour accroître la représentation féminine au sein des Conseils d'administration à Maurice.

Pour rappel, le MIoD regroupe près de 1300 membres, notamment des professionnels issus de divers secteurs de l'économie qui ont ainsi accès à des facilités de formation, de networking et des ressources relatives à la mise en pratique de la bonne gouvernance dans leurs entreprises. L'adhésion au MIoD s'adresse aux directeurs, aux hauts cadres, aux entrepreneurs, mais aussi à ceux qui aspire à devenir directeurs à l'avenir et aux jeunes professionnels qui s'intéressent à la bonne gouvernance d'entreprise. Les personnes qui souhaitent rejoindre le Mauritius Institute of Directors peuvent le faire en faisant une application à travers le site web de l'institution, soit www.miod.mu.

 

Mauritius Institute of Directors : huit nouveaux directeurs élus