Le Haut-Commissariat de Maurice à Canberra s’engage activement à développer l’axe Australie-Maurice-Afrique

  • Posted 23 Jul 2018
Le Haut-Commissariat de Maurice à Canberra s’engage activement à développer l’axe Australie-Maurice-Afrique

Maurice et l'Australie envisagent un rapprochement par le biais d'un accord d'échange commercial et de coopération économique. Un projet de Comprehensive Economic and Trade Cooperation Agreement (CETCA) entre les deux pays est à l'ordre du jour en vue de développer un axe stratégique Australie-Maurice-Afrique. 

La Haut-commissaire de Maurice en Australie, Son Excellence Christelle Sohun, avait plaidé le cas devant un comité du Sénat australien  et  par la suite, il y a eu des développements, notamment des discussions avec la Chambre de commerce et d'industrie de l'Australie. 

Le Sénat australien entreprend une étude pour explorer les nouvelles possibilités d'échanges économiques entre l'Australie et le continent africain. C'est dans cette optique que la Haut-commissaire de Maurice fut conviée devant le comité du Sénat. Elle y a fait un plaidoyer des atouts de Maurice en tant que hub d'affaires régional qui soit à même de faciliter les activités des opérateurs australiens dans les pays africains. 

L'avènement d'un CETCA entre Maurice et l'Australie est une initiative vitale dans cette configuration, et permettrait Maurice de jouer un rôle stratégique dans le corridor Australie-Afrique. 

Dans le cadre des discussions avec la Chambre de commerce et d'industrie de l'Australie, les opérateurs australiens ont fait des suggestions et recommandations concernant le projet de CETCA. 

Le ministère des Affaires étrangères, de l'Intégration régionale et du Commerce international a pris en considération les points avancés par les investisseurs et entrepreneurs australiens et a apporté les modifications nécessaires au projet d'accord.  

Les opérateurs souhaitent utiliser Maurice comme une plateforme stratégique pour développer leurs activités en Afrique en prenant avantage des traités fiscaux et des accords de protection d'investissement mais aussi des accords commerciaux préférentiels que Maurice entretient avec les pays africains et les blocs régionaux tels le COMESA et la SADC. 

Le projet de CETCA préconise des avenues d'ouverture touchant au commerce des marchandises, au commerce des services et à la coopération économique. 

Ce tournant attendu dans les relations économiques Maurice-Australie s'inscrit dans la nouvelle vision d'ouverture de l'économie mauricienne mise en place en 2015 et qui repose sur trois piliers à savoir l'économie océanique, le Maritime Hub régional et le rêve africain. 

En sus des perspectives qu'offre le centre financier de Maurice pour faciliter les activités entre l'Australie et le continent africain, il existe de grandes opportunités dans le port franc pour les entreprises australiennes qui souhaitent utiliser Maurice à des fins de transformation, de consolidation et/ou d'éclatement de marchandises avant qu'elles ne soient réacheminées vers les marchés africains.

L'Australie entend aussi consolider sa présence dans le Knowledge Hub mauricien avec l'implantation de nouvelles enseignes universitaires australiennes.   

Des nouvelles pistes d'échanges dans les filières de l'économie océanique et de l'énergie renouvelable sont également à l'agenda. 

Compte tenu de l'intérêt des opérateurs australiens pour entreprendre des affaires avec Maurice, une nouvelle association de chefs d'entreprise, AustCham, a été lancée. Le lancement officiel d'AustCham a eu lieu le jeudi 19 juillet 2018 au Labourdonnais Waterfront Hotel à Port Louis. Le Premier ministre par intérim et ministre de l'Energie et des Services publics, M. Ivan Collendavelloo, et la Haut-commissaire de l'Australie à Maurice, Son Excellence Jenny Dee, étaient présents à la cérémonie de lancement. 

more >>