Budget 2017-2018: transformer l'île Maurice en une économie numérique et innovante

  • Posted 15 Jun 2017
Budget 2017-2018: transformer l'île Maurice en une économie numérique et innovante

Plusieurs mesures ont été annoncées dans le Budget 2017- 2018 visant à transformer le pays en une économie numérique à part entière et à construire l'île Maurice novatrice.

Les objectifs sont de fournir un écosystème approprié afin que le secteur des TIC connaisse une croissance de plus de 10% dans les années à venir et crée plus d'emplois en exploitant le marché régional. Il s’agit également d'encourager la recherche, qui est le fondement même de l'innovation.

Parmi les mesures annoncées, on note :
- La réduction d'au moins 15 % des tarifs des ‘International Private Leased Circuits’ (IPLC) et des ‘Global Multiprotocol Label Switching Services’
- L'amendement de le ‘Data Protection Act’ afin de se conformer à la nouvelle réglementation de la protection des données de l'Union Européenne
- La mise en place d’une plate-forme intégrée de cloud computing pour offrir une ‘Mauritius ICT plug and play platform’
- La création de Mauricloud pour offrir une plate-forme numérique pour la délivrance et la vérification de documents et certificats
- Le lancement d’ un ‘Open Data Portal’ afin de réduire les tracasseries administratives pour les services publics
- L'investissement dans de nouvelles technologies telles que la robotique, Big Data et l’Internet des Objets à la Polytechnique de Réduit
- L'implémentation d’ un programme numérique d'engagement des jeunes pour offrir des cours de codage /développement aux jeunes
- La restructuration du Mauritius Research Council pour le transformer en Mauritius Research and Innovation Council (MRIC). Le MRIC intégrera un ‘Industrial Property Office’ et gérera un Fonds national d'innovation et de recherche pour financer la recherche dans les institutions publiques et privées
- La création d’un Institut de Bio-Technologie
- L'introduction d’un ‘Innovator Occupation Permit’ pour les start-ups innovantes avec une dépense opérationnelle minimale de 20% à des fins de recherche et de développement
- La création de deux centres d'impression 3D au National Computer Board pour soutenir les étudiants et les start-ups

Le budget 2017-2018 traite également du manque de compétences, qui reste une contrainte sévère à l'investissement et à la croissance dans le secteur des TIC.

Le gouvernement prévoit donc l'introduction d'une nouvelle politique encourageant les entreprises à permettre à leurs employés de travailler à la maison. La législation sur l'emploi sera modifiée en conséquence.