Judiciaire : les femmes sont majoritaires

  • Posted 16 Dec 2019
Judiciaire : les femmes sont majoritaires

Ce fut en 1967 que pour la première fois, une femme a été nommée magistrate. Il s'agissait de Laure Pillay et elle a été membre de la commission de drogue institué par l'ex-chef juge Maurice Rault. En 2019, ce n'est plus la même tendance. Le judiciaire se conjugue désormais au féminin. Avec la nomination de Mary Jane Lau Yuk Poon, le judiciaire compte 13 femmes juges contre 7 hommes, excluant le chef juge Eddy Balancy.

Elles sont : Nalini Matadeen, l'actuelle no 3 du judiciaire, Rehana Mungly-Gulbul, Nirmala Devat, Rita Teelock, Aruna Devi Narain, Gaytree Jugessur-Manna, Véronique Kwok, Shameem Hamuth- Laulloo, Karuna Devi Gunesh-Balaghee, Renuka Devi Dabee, Ratna Seetohul-Toolsee, Johanne Moutou-Leckning et Mary Jane Lau Yuk Poon.

La femme ne brille pas seulement comme juge, mais la magistrature est aussi dominée par sa présence. La Master and Registrar de la Cour Suprême est Mohana Naidoo et la Deputy Master and Registrar est Anjali Ramdin. La cour industrielle aussi a une femme à sa tête, il s'agit de Sarita Bissoonauth et la vice-présidente se nomme Sheila Bonomally. Niroshni Ramsoondar, quant à elle, s'occupe de la section criminelle en Cour intermédiaire. Le côté civil est présidé par Wendy Rangan. 

Au niveau du State Law Office, c'est Ourveena Geereesha Toopsy-Sonoo qui succède à la nouvelle juge Mary Jane Lau Yuk Poon au poste de Parliamentary Counsel. 

  • Source: inside.news
  • more >>