MUGA Tyack : entre sports, loisirs et fun pour les villageois du Sud

  • Posted 13 Jun 2019
MUGA Tyack : entre sports, loisirs et fun pour les villageois du Sud

MUGA a ouvert ses portes à Tyack le 11 mai et à peine un mois plus tard, le complexe est déjà bien installé dans le paysage de la localité. Les habitants de cette région du Sud de l'île mais aussi des villages avoisinants voient en ce centre loisirs et fitness en plein air un espace convivial et ludique où il leur est possible de pratiquer des activités physiques et de se maintenir en forme, en toute sécurité. Cette initiative de la Mauritius Telecom Foundation vient ainsi combler un manque dont souffraient les villageois du Sud, qui se disent conscients de l'importance du sport pour la santé.

Zumba, yoga, HIIT, jogging, futsal... sont autant d'activités dont les habitants du Sud bénéficient à travers le centre de bien-être. 

Une virée à Tyack et un détour par MUGA permettent de mieux comprendre le sentiment de fierté et de joie qui animent les habitants du Sud quand ils parlent de « cette facilité qui nous a été offerte à travers le nouveau centre de bien-être. Maintenant que nous avons un tel complexe, à deux pâtés de maisons de chez nous, nous en profitons au maximum. Mais surtout, nous sommes contents ».

MUGA Tyack : entre sports, loisirs et fun pour les villageois du Sud

Lundi 15h45, en cet après-midi pluvieux et froid. Un calme plat règne sur l'ensemble des villages du Sud de l'île, de La Flora à Tyack en passant par Rivière des Anguilles. Les rues sont quasi désertes, à part quelques têtes, que l'on aperçoit çà et là. On apprend qu'en ce début d'hiver, les gens hésitent de pointer le bout de leur nez en dehors de leurs maisons. Toutefois, en direction de MUGA, on peut croiser quelques joggeurs. Parmi, Geea Kalpalpea, qui a bravé le froid pour s'adonner à sa marche quotidienne d'une heure dans l'enceinte du complexe.

Les enfants peuvent jouer et se défouler dans un espace convivial et familial

A 45 ans, cette habitante de morcellement Tyack nous explique que depuis l'ouverture du centre de bien-être, elle sait avoir un endroit où elle peut, sans aucune crainte, pratiquer la marche. « Je suis femme au foyer. En jour de semaine, dès que j'ai fini de préparer le dîner, je passe ma tenue de sport et je suis ici. Le week-end, plus particulièrement le dimanche, nous venons en famille. Les enfants sont contents de pouvoir jouer et se défouler dans un espace convivial et familial », poursuit-elle.

Pendant que Geea Kalpalpea nous raconte que MUGA est un lieu de sports et de loisirs pour toute sa famille, sur le terrain du futsal, Gavin et ses amis s'affrontent lors d'un match qui se déroule dans une ambiance amicale. Sous une pluie fine, les jeunes, dont parmi deux jeunes filles, sont très motivés et profitent des trois-quarts d'heure qui leur ont été alloués pour l'utilisation du terrain. Pour sa deuxième visite sur le terrain de futsal de MUGA, Teshna Elliah, 20 ans et amateur de football, trouve que « c'est plus fun de jouer sur ce type de terrain. Auparavant, on jouait sur un terrain qui n'était pas toujours en bon état. Or, ici on se fatigue moins et on prend plus de plaisir à jouer ». D'ailleurs, elle encourage d'autres filles, passionnées de foot, à la rejoindre à MUGA.

Un moment de plaisir et de partage

Si le moment passé avec ses amis au centre de bien-être est un pur moment de plaisir et de partage, Teshna Elliah ne manque pas l'occasion d'évoquer le sentiment de sécurité qui règne en ces lieux. Ce point de vue est aussi partagé par d'autres personnes qui fréquentent le centre, dont Dev Sonatun, 72 ans, féru de marche, qui côtoie l'endroit trois fois la semaine. Autrefois, quand il pratiquait son jogging dans les rues du morcellement, il devait impérativement rentrer avant la tombée de la nuit pour des raisons de sécurité. « Au centre, je me soucie moins de l'heure puisque l'endroit est éclairé. Aussi, si je fais un malaise par exemple, il y aura toujours quelqu'un pour me venir en aide. Quand je suis ici, je me sens en sécurité... Ousi, zame dan Tyack mo ti truv tifi zwe futbal. Mo kontan mo truv zot kumsa », avance-t-il, tout content.

MUGA Tyack : entre sports, loisirs et fun pour les villageois du Sud

Les minutes défilent au rythme des gens qui se succèdent, encore, et encore. Bientôt 17h30, la prof de zumba, Reshma Tooreea pénètre l'enceinte du complexe, munie de son appareil audio. Les premiers beat résonnent dans le centre telle une invitation à enchaîner les pas pour la séance du jour. Instructrice de zumba depuis 7 ans, Reshma Tooreea salue le projet de la Mauritius Telecom Foundation en mentionnant que « Il nous fallait un projet pareil à Tyack. 23 ans que j'habite ici, je suis contente de voir les habitants de ma localité sortir de chez eux, se bouger et avoir envie de pratiquer le sport. On peut sortir de chez soi seul, mais une fois qu'on est ici, on ne l'est plus. On se fait des amis, on est en groupe et on fait du sport ensemble. C'est la beauté du sport. Tyack est très dynamique en ce moment », conclut-elle.

MUGA de Tyack est non seulement un centre de bien-être et de loisirs, mais aussi un endroit où les villageois du Sud de tous âges se retrouvent, se côtoient autour d'une même passion, d'un seul intérêt : le sport.

Grande demande de participation pour les différentes classes

MUGA de Tyack est le deuxième centre de bien-être du genre, après celui de Phoenix, à avoir vu le jour. Le samedi 8 juin, un troisième complexe a été inauguré à Triolet. Centre de sports, fitness et loisirs en plein air, MUGA a un espace dédié à la pratique de la zumba, du yoga ou encore du HIIT (High-Intensity Interval Training). Le centre, qui est un projet de la Mauritius Telecom Foundation, comprend également une piste de jogging qui accueille les amateurs de marche de tous âges, une aire de jeux pour les enfants et un espace gym en plein air avec neuf appareils de remise en forme, dont un réservé aux personnes à mobilité réduite et un autre aux familles. 

Manotra Chutturgoom, Site Supervisor à MUGA Tyack, explique que «  les demandes de participations aux divers cours, ne cessent d'augmenter.  Les gens qui fréquentent les lieux ne sont pas seulement de Tyack, confirme-t-il après une consultation du registre de présence. Nous accueillons des personnes de Rivière des Anguilles, de L'Escalier, de Chemin Grenier, de Bel Ombre... Les classes de zumba, par exemple, peuvent accueillir une cinquantaine de participants. Il y a aussi des réservations pour les séances de futsal, qui sont gratuites jusqu'à mi-juillet, qui se font bien en avance. »

En quelques semaines d'activité, MUGA Tyack démontre que le sport occupe une place importante dans la vie des villageois du Sud. Jeunes et moins jeunes sont motivés. 

more >>